Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/09/2014

PENSER A COMMANDER DE L'ARAIGNEE

Le mardi c'est jour de marché chez mes parents. De passage chez eux au moment de s'attabler et tout à fait par hasard (je l'jure !), j'ai eu la joie de découvrir cet étrange et pourtant délicieuse pièce de viande : l'araignée de bœuf.

boeuf, araignée


Soyons clairs, je n'ai pas la prétention d'être un pionnier en matière gastronomique, bon nombre d'entre vous connaissent certainement déjà ce morceau de choix.

Mais pour moi, c'était une première. Il faut un début à tout, et je remercie la curiosité gourmande (et héréditaire) de mon cher père, conjuguée à la qualité de son boucher ambulant, pour avoir amené ce jour sur notre table, cette pièce de boucher, comme on dit.

Située dans l'aine de l'animal, rare (une par patte), peu présentable (il faut la couper en deux et enlever le ligament qui la traverse), voilà un pédigrée qui a de quoi effrayer la ménagère qui sommeille en chacun de nous et ce serait bien dommage.

Bon là, c'est sûr, on n'est plus sur un croustillant de truc, avec une petite pointe de machin arrosé d'un petit bouillon de chose. Non, ici on affûte sa plus belle lame, on retrousse les babines, on sort les crocs, un peu de fleur de sel dans une main, le moulin à poivre dans l'autre et nous voilà partis pour ce beau voyage. C'est tendre et juteux avec tantôt un peu plus de mâche, ou alors, c'est un peu de gras qui vient arrondir le tout, mais quel goût !

Soyez attentifs, car il y a parfois un peu de confusion chez nos amis bouchers. Le mien, qui découpe encore sur carcasse, m'a proposé un morceau allongé et assez épais. Après recherche, il s'agirait d'un morceau de la tranche grasse appelé fausse araignée. Pas toujours facile...

Choisissez votre cuisson préférée (beurre ou grill), saler, poivrer.

Pour le reste ce morceau, assez mince, ne demande pas beaucoup de cuisson ni d'autres artifices.

J'en salive encore !

boeuf, araignée

Mémo pour plus tard : Penser à demander à mon boucher de me faire découvrir d'autres de ces morceaux plus rares (hampe, poire, merlan,...).

 

11:25 Publié dans MEMOS | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.