Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

06/05/2011

PENSER A CULINARIA L'ANNEE PROCHAINE

culinaria.jpg

C'est la deuxième année que je prends le temps d'aller "walking-dinner" dans les allées de Culinaria, le restaurant le plus étoilé du monde comme ils disent. L'occasion de voir les vrais acteurs de ces maisons étoilées, de pouvoir les toucher, mais en fait ils n'aiment pas trop ça ! J'ai donc affûté mes couverts et suis passé à l'attaque !


Il n'empêche que c'est quand même sympa de les voir dresser leurs créations devant vous, ces chefs qui bossent tout au long de l'année, qui créent, qui gèrent (frigos, cartes, personnel, concepts, salle, etc.), bref tout ce que je ne fais pas, moi qui joue la vedette une à deux fois par mois dans ma cuisine, avec beaucoup de sérieux je dois dire.

Voilà qui force l'admiration et le respect à une époque où l'on voudrait nous faire croire que ce métier se résume à passer à la télé, dresser trois assiettes au passe, gueuler sur un apprenti et aller serrer des pognes en salle. Bon là je deviens un peu chiant. C'est donc un plaisir de pouvoir profiter de cette concentration inhabituelle en un lieu unique.

Il est évidemment impossible de choisir tous les menus et pour ce que j'ai eu l'occasion de goûter, mentions particulières et toutes subjectives à Pascal Devalkeneer (Le Chalet de la forêt*) et son Tortellini de champignons des bois et canard fumé, caramel d’ail doux, à Mario Elias (Le cor de chasse*) qui proposait un Saumon mariné, foie gras, betterave, caviar de moutarde et saumon légèrement fumé, pommes vertes, concombre, sésame, thé vert, également à Dimitri Lysens (Magis*) qui avait dressé une Queue de veau, œuf poché, persil, espuma de pommes de terre fumées (c'est bien ça la pomme-de-terre fumée !), à Viki Geunes ('t Zilte**) avec un Lard de cochon de lait, chutney de tomates, champignons saumurés, polenta de seiche, enfin, cette année dans le registre du sucré, à Yves Mattagne (Sea Gril**) qui présentait une Crème de chocolat, granité de café, espuma de vanille Tahiti.

Comme l'année dernière, j'ai trouvé certains menus vraiment plus sexys que d'autres et leur disponibilité pour chaque service étant limitée, il vaut mieux faire son choix en prévente sur le web au risque de se faire imposer un menu aux caisses.

J'y suis y allé avec un ami le jeudi midi (c'est moins bondé) et nous avons pris deux menus différents pour multiplier les découvertes.

A moins de cinquante euros par personne (vins assortis), c'est pas du vol et le moment fut bien agréable.

19:26 Publié dans MEMOS | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.